Parties de Jardin

 


Les parties dites de jardin de jardin, se tirent avec une sorte de solennité, à l'occasion de quelque circonstance importante telle que l'installation d'une Compagnie nouvelle, l'ouverture d'un Bouquet oui d'un Prix Général.
Elles se tirent généralement en douze points, sans revanche. Les flèches ne compte qu'en de dans du cercle noir qui porte le nom de cordon de grand prix. Quel que soit le nombre de flèches logées dans le prix, il n'y en a que deux qui puissent compter à chaque demi halte. Tels sont les caractères généraux des parties de jardin. Toutefois selon les circonstances les tireurs peuvent modifier ces conditions. 
La partie de jardin qui se tire lors de l'installation d'une Compagnie nouvelle est dite amalgamée, parce que tous les Chevaliers qui se présentent, au jour et à l'heure indiqués, peuvent y prendre part, quels que soient leur nombre et la Compagnie ou la Ronde à laquelle ils appartiennent.
Le sort décide de la manière dont se partagent les tireurs
Si les Chevaliers sont en nombre impaires, celui dont le nom, est amené le dernier par le sort est béat, c'est-à-dire qu'il ne se range pas dans l'un des deux camps, amis qu'il est alternativement pour l'un à la butte "maîtresse" et pour l'autre à la butte "d'attaque", il gagne ou il perd, suivant qu'au coup où la partie se termine, il tirait ou non avec le camp qui triomphe. Il compte, pour la première flèche, avec le camp qui marque le premier point.
Tout Chevalier qui se présente avant la fin de la partie peut être incorporé parmi les tireurs, soit qu'il entre dans l'un des deux camps en balance avec un béat, soit qu'il prenne lui-même la position du béat.